Bouvier de l’Entlebuch

Ce Bouvier suisse est originaire de la région d’Entlebuch, plus précisément des vallées de la petite Emme et de l’Enteln dans les cantons de Berne et de Lucerne.

Il est non seulement le plus petit des quatre Bouviers Suisses mais également le plus rare.

La fonction principale de l’Entlebuch suisse était la protection de la ferme, de ses habitants, des animaux d’élevage.

Il était un auxiliaire précieux des vachers pour la conduite des troupeaux dans les montagnes mais parfois aussi sur de très longues distances. En effet, avant le XIXe siècle des troupeaux étaient  régulièrement conduits dans le nord de l'Italie et même jusqu’à Lyon et Paris. Mais la construction des chemins de fer, entre 1850 et 1900, permit de transporter plus rapidement le bétail sur de longs trajets entraînant un déclin de la race des Bouviers  de l’Entlebuch qui faillit disparaitre.

La première description de l’Entlebuch (sous le nom Entlibucherhund) fut rédigée par E Bauer, dans la « Revue internationale des amateurs de chasse et chien » (« Zentrallblatt für Jagd und Hundeliebhaber ») publiée en 1889.

Aucune différence ne fut faite entre l’Entlebuch et l’Appenzell avant 1913, date à laquelle quatre bouviers de l’Entlebuch à queue courte de naissance participèrent à l’exposition canine de Langenthal, une ville suisse du canton de Berne.

En 1927, le premier standard de la race fut établi.