Le Dingo

dingo.jpg

Le Dingo (Canus lupus) est un chien domestique redevenu sauvage. Des fossiles et des preuves archéologiques indiquent que le dingo est arrivé en Australie il y a environ 3500 ans. Il aurait accompagné des hommes venus d’Asie. Le dingo serait originaire d’Asie du Sud.

On trouve des dingos dans toute l’Australie et en Thaïlande (populations sauvages primaires), en Chine du Sud, au Laos, en Malaisie, en Indonésie, Bornéo, en Nouvelle Guinée, aux Philippines, en Asie du Sud.

De l’Ouest au centre de l’Australie les dingos vivent dans les forêts, les plaines et les zones rurales montagneuses mais également dans les régions désertiques près des points d’eau destinés au bétail.

En Asie, leur habitat se situe à proximité des villages où ils trouvent leur nourriture parmi les déchets des habitants.

Le dingo ressemble à un chien domestique dont la hauteur moyenne aux épaules varie entre 47 et 70 cm. Le mâle pèse entre 12 et 20 kg et la femelle entre 9 et 16 kg. En Australie, le mâle adulte est généralement plus grand que la femelle. Les dingos d’Asie du Sud-Est sont plus petits que leurs « cousins » australiens. Leur corps est musclé, leur museau long et en pointe, leur queue est longue mais peu touffue pour un canidé. Leur pelage, dense et court, est brun fauve avec des taches blanches dans toute l’Australie où l’on peut également en rencontrer au pelage noir et feu, noir et blanc lorsqu’ils sont de pure race. En Asie du Sud les dingos à robe noire sont plus fréquents qu’en Australie.

Les dingos vivent en meute hiérarchisée de 3 à 12 individus dont le territoire est celui de leur naissance. Seul le couple dominant peut se reproduire à raison d’une portée par an. Les petits naissent dans une tanière, une grotte, un terrier de lapin ou un tronc d’arbre creux.

Les autres membres de la meute contribuent à élever les petits. La femelle dominante tuera tous les chiots issus d’une autre portée que la sienne.

Hors de la saison de reproduction les jeunes mâles mènent une existence solitaire mais rejoignent leur groupe pour chasser de grandes proies.

En Australie, le régime alimentaire des dingos se compose en majorité de petits mammifères dont les lapins européens et, occasionnellement, de kangourous, wallabies, moutons, veaux. Mais aussi, d’oiseaux, reptiles, charognes et déchets humains.

En Asie, où ils vivent près des villages, ils se nourrissent d’ordures ménagères : riz cuit, fruits, poissons, chaire de crabe,… Les rats et les lézards font également partie de leur alimentation.

En Australie, les dingos sont protégés dans les parcs nationaux et les réserves. En dehors de ces lieux, ils sont considérés comme nuisibles.

En Asie, il n’est pas rare de trouver de la viande de dingo sur les étales des marchés soit pour la consommation (principale source de protéines) soit à des fins médicinales.

Bien que le dingo ne soit pas considéré comme une espèce menacée on craint que la population des dingos de pure race ne diminue au profit de croisements avec des chiens domestiques. Les animaux issus de ces portées se reproduisent deux fois plus et deviennent souvent une menace pour les élevages. Une loi australienne interdit donc aux particuliers de posséder un dingo en tant qu’animal de compagnie.